CASTELNOU


Le village :

Au pied du château, le village de Castelnou a conservé une grande partie de ses fortifications des XIII° et XIV° siècles. Cinq tours subsistent sur les remparts du village, dont l'entrée était défendue par une double tour massive.

Le long des rues qui montent droit au château, on découvre plusieurs fours à pain des XVII et XVIII°, des blocs taillés pris au château en ruine et réutilisés dans la construction des maisons.

Le château

Le château de Catelnou est cité pour la première fois en 993. Son nom signifie "Château neuf" car il est bâti pour remplacer un premier château vicontal, établi probablement près d'ici, à Camelas. Il fut construit de 988 à 990

Les vicomtes de Castellnou ou vicomtes du Vallespir, devenus quasiment indépendants au XI° siècle, sont la famille féodale la plus puissante de notre région : leur vicomté s'étend des Albères à la vallée de la Têt, et de nombreux seigneurs leur doivent hommage et fidélité.

Le titre s'éteint en 1321, quand meurt sans enfant le Vicomte Jaspert V, qui fut rebelle à son roi, Jacques de Majorque installé à Perpignan. Le monarque suivant, Sanç, en profite alors pour faire disparaître cette vicomté trop puissante.

 

L'enceinte du château épouse le contour du rocher abrupt sur lequel il fut construit. Les hauts murs ( 12 à 14 m.) et épais ( près de 3 m.) confèrent à la forteresse solidité et facilité de défense.


L'Eglise


A 100 mètres, en contre-bas du village, l'église paroissiale Sainte marie, de style roman tardif, est encore entouré de son cimetière. Son nom, Sainte Marie Del Mercadal, révèle qu'un marché se tenait à proximité.